Maintenir un ordinateur en forme, les bons conseils d’un vieux geek

Je vais un peu sortir de l’actualité générale pour évoquer des problèmes qui nous touchent tous : comment faire pour que notre ordinateur reste fiable et rapide ? Combien de […]

Je vais un peu sortir de l’actualité générale pour évoquer des problèmes qui nous touchent tous : comment faire pour que notre ordinateur reste fiable et rapide ? Combien de fois, en tant que digne représentant de la race des utilisateurs d’ordinateur, on m’a demandé des conseils très avisés sur la question, voire des dépannages, car j’étais forcément le seul et unique contact dans leurs connaissances à être un « informaticien »…

Je passerais outre le fait qu’être passionné d’informatique ne rends pas forcément de bon conseils, j’ai déjà vu des geeks pourtant chevronnés donner des conseils totalement aberrants, mais les années d’expériences m’ont tout de même appris quelques trucs à faire pour conserver son ordinateur en bon état de marche. Voici donc les bons conseils de tonton Bruce :)

Le système d’exploitation

Alors là, je vais enfoncer une porte ouverte, mais tout utilisateur d’ordinateur le sait. Plus on utilise un système d’exploitation, plus ses performances se réduisent… Evidemment la chose varie d’un système à l’autre, Windows XP étant connu pour être le plus sensible à ce phénomène, mais même les derniers systèmes Apple comme Mountain Lion peuvent poser problème à la longue.

Les raisons de ces ralentissements sont multiples, déjà le fait d’installer, supprimer, mettre à jour des applications va ajouter des tas d’informations dans divers endroits du système. Que ce soit dans les dossiers utilisateurs, systèmes ou encore pire, la base de registre (une spécialité Windows), tout ceci ajoute des informations parfois inutiles, mais surtout souvent mal optimisées, qui n’aident pas le système à aller au mieux de sa forme.

Si on ajoute le fait que des applications ont souvent la fâcheuse tendance à installer des éléments qui sont chargés à chaque lancement de l’ordinateur… On comprends assez vite pourquoi parfois il faut attendre de longues secondes avant de pouvoir faire quoi que ce soit sur son poste.

Les plus « geeks » conseilleraient alors une solution radicale : formater et ré-installer un système propre… C’est effectivement relativement efficace dans un premier temps, mais au final, le fait de ré-installer des applications va au fur et à mesure re-créer les problèmes. D’autant qu’il faut se refaire toutes les étapes de configurations et installations de drivers… Bref, une fausse bonne idée dans bien des cas !

Les solutions sont alors multiples, en premier lieu, allez faire un tour dans la liste des logiciels installés (dans le panneau de configuration sous Windows, ou le dossier Application sur Mac). Vous pourrez déjà repérer les applications que vous n’utilisez pas et les supprimer. Autre piste utilisable, vérifier les logiciels qui se « lancent » au démarrage de l’ordinateur. Sous Windows la commande « msconfig » à lancer depuis le menu « exécuter » vous permettra d’avoir la liste des applications chargées à chaque lancement, et de surtout désactiver ce comportement. Bien souvent cela n’a aucun impact sur leur fonctionnement.

Mais pour avoir des résultats tout aussi efficaces et avec des interfaces plus simples et pratiques, il existe d’autres solutions. Des logiciels de « nettoyages » existent et vont vous permettre de faire tout cela, mais aussi bien plus comme la suppression des éléments inutilisés (raccourcis, menus…), ainsi que l’optimisation des divers éléments. Des nombreux choix sont possibles, que ce soit le logiciel Simplifast de Simplitec, CCleaner ou encore TuneUp Utilities, libre à vous de trouver l’application qui vous conviendra.

Le disque dur

Autre source de problèmes sur les ordinateurs, les disques durs sont des éléments fragiles et souvent un élément névralgique du système. Toutes vos données y sont stockées, et tout problème de fonctionnement peut avoir des conséquences dramatiques ! Dans les ordinateurs récents, c’est même souvent le dernier élément « mécanique » qui reste, donc qui pourra avoir potentiellement plus de soucis que des éléments électroniques purs.

Dès lors, je ne peux que vous recommander d’effectuer des sauvegardes régulières de votre système. Tous intègrent des solutions plus ou moins simples d’usages, les Macs étant ici avantagés par « Time Machine » qui va permettre de faire la sauvegarde en continu de tout votre système en toute transparence, la seule contrainte étant d’avoir un disque externe en permanence branché sur l’ordinateur. Windows propose aussi un système de sauvegarde, moins pratique, il fait cependant le boulot et permet là encore de ne pas perdre des données précieuses en cas de panne.

Autre élément de ralentissement, les disques durs ont la fâcheuse tendance de se « fragmenter ». C’est un phénomène assez classique et qui touche malheureusement tous les systèmes de fichiers existants, même si certains vont le nier. Cependant il faut reconnaître que les systèmes de fichiers utilisés par Windows sont bien plus handicapés par ces problèmes. La fragmentation arrive quand on travaille souvent sur de nombreux fichiers, il arrive alors qu’ils soient écrits non plus d’un seul « bloc » mais diffusés en plusieurs petits morceaux à divers endroits du disque dur. L’accès en lecture est donc ralenti sur ces éléments.

La solution est ici très simple, il s’agira de lancer de temps à autre (pas trop souvent histoire de ne pas non plus fatiguer les disques) une défragmentation. C’est une fonction proposée par quasiment tous les systèmes. Elle prends un certain temps, mais permet d’optimiser l’emplacement des fichiers pour accélérer leur lecture. Ne vous attendez toutefois pas à des miracles, on parle ici de quelques pourcentages d’amélioration, pas plus.

Le système « ultime » pour accélérer un ordinateur à ce niveau là, c’est la nouvelle technologie qui à terme remplacera les disques durs plus classiques. J’ai nommé les disques « SSD », pour Solid State Drive. Ces disques ne sont plus composés d’éléments mécaniques, mais uniquement de puces de mémoire électronique. L’avantage évident, outre la fiabilité du fait qu’aucun élément ne bouge, vient du fait que la lecture d’informations sur une puce électronique est très rapide et à aucun moment dépendant de l’emplacement du fichier sur les disques. Seul problème, ces disques sont encore très cher, et même si les prix vont à la baisse, il faut compter environ 1 euro par giga de données, là ou les disques durs classiques oscillent entre 0,5 euros pour les plus chers et 0,05 euros au giga pour les plus intéressants. Mais il n’y a rien de mieux pour donner un bon coup de jeune à une configuration un peu ancienne, tout comme cela apporte un confort non négligeable sur les configurations récentes.

Les drivers

Les drivers sont les éléments logiciels qui vont dialoguer avec le matériel de votre ordinateur. Afin qu’un élément physique (carte graphique, disque dur, clef usb, imprimante ou quoi que ce soit d’autre) soit utilisable avec votre ordinateur, il faut qu’il puisse savoir comment dialoguer avec. C’est le rôle des drivers.

Souvent les ordinateurs sont fourni avec les éléments adéquats pour que tout fonctionne, cependant, ils ne sont pas toujours optimum et les fabricants améliorent souvent le support de leur matériel en faisant évoluer les drivers. N’hésitez donc pas à aller faire un tour sur les sites des principaux fournisseurs de matériel de votre ordinateur (Intel, AMD, nVidia…) et de lancer leurs outils de mises à jour de drivers qui vont ainsi souvent améliorer la stabilité du système et accélérer le fonctionnement général. Parfois, surtout pour les cartes graphiques, l’amélioration dans un jeu peut être très sensible, en passant d’un jeu tout juste jouable à quelque chose d’agréable à utiliser.

Voilà, ce sont quelques conseils rapides et je pourrais en donner encore bien d’autres, mais déjà, une fois que vous avez assimilé ces éléments de base, vous devriez être en mesure de pouvoir optimiser un peu le fonctionnement de vos machines. N’hésitez pas à ajouter vos trucs et astuces ou à poser vos questions dans les commentaires.

About Bruce