Android : ce qu’il faut changer d’urgence !

Je suis un utilisateur d’Android depuis longtemps maintenant. Après avoir eu un HTC Hero il y a plus de 2 ans, puis un superbe Nexus One, j’ai pas mal utilisé […]

Je suis un utilisateur d’Android depuis longtemps maintenant. Après avoir eu un HTC Hero il y a plus de 2 ans, puis un superbe Nexus One, j’ai pas mal utilisé cet OS que j’aime pour énormément de raisons.

Cependant, tout n’est pas tout rose dans ce monde, et à quelques jours de la future présentation d’Ice Cream Sandwich et au moment ou les rumeurs concernant le futur Nexus Prime vont bon train, il me semble important de refaire le point sur ce qui doit être absolument amélioré ou ajouté sur cet OS.

Précision : certains points que je vais évoquer sont plus ou moins prévus, ou déjà présents dans HoneyComb, mais il me semble important de les évoquer tout de même.

1) Les notifications

Cela a toujours été un point fort d’Android, et il est évident qu’Apple s’en est fortement inspiré pour la version 5 de son OS mobile. Cependant elles n’ont jamais évoluées depuis la première version d’Android et restent dès lors très basiques.

En premier lieu il serait bon de pouvoir laisser aux développeurs la possibilité de gérer plusieurs éléments d’actions sur une même notification. Actuellement une notification est présentée de manière assez basique, un titre et un descriptif. Un appui sur cette notification nous envoie dans l’application qui l’a levée. C’est efficace mais limité. Avoir des contrôles directement sur la notification serait tellement plus pratique. Ainsi par exemple pour un lecteur musical ou vidéo, on pourrait imaginer des boutons play, pause, stop, précédent, suivant… Ce qui éviterait des actions inutiles et rendrait la chose bien plus pratique à l’usage.

Dans le même ordre d’idée, laisser aux développeurs la possibilité de changer l’aspect visuel des notifications serait un plus. En somme, chaque notification serait comme un widget, qui pourrait d’ailleurs lui même être utilisé en tant que widget sur le bureau pour les applications les plus utilisées.

Autre élément qui serait bon de voir évoluer, c’est la façon dont s’affichent ces notifications. Ainsi, on devrait pouvoir aisément paramétrer l’affichage ou non des notifications au niveau du système et non plus au niveau de chaque application. Exemple parlant, si j’écoute une musique avec le lecteur Android, une notification permanente m’en informe avec le titre de la chanson. Cela dit il y a de grandes chances que je le sache déjà (ayant la musique dans mon écouteur) et un widget m’informe déjà du titre. Je pourrais très bien décider de masquer cette notification inutile à mes yeux et ainsi garder l’espace libre pour les informations qui m’intéressent vraiment.

Enfin, il serait bien aussi de pouvoir définir des priorités dans les notifications. En effet, certaines choses sont plus importantes que d’autres. Un mail d’un proche m’intéressera bien plus qu’un poke d’une vague connaissance sur Facebook. Avoir une sorte de hiérarchisation et de mise en avant des éléments que je définis comme important serait un énorme plus pour Android.

2) Les widget

Les widget sont clairement une des forces d’Android. Décriés par certains, utilisés frénétiquement par d’autres, ils sont parfois pratiques, parfois très futiles. Quoi qu’il en soit ils existent dans l’OS et permettent à chacun de personnaliser au mieux son expérience de son téléphone. Cependant, il faut bien reconnaître qu’à un certain niveau, Windows Phone 7 a apporté une chose importante à son OS : le dynamisme ! En effet, si les « tuiles » de Microsoft sont à mon sens bien trop basiques et limitées sur la forme, le fond est excellent, car toutes sont parfaitement dynamiques et s’actualisent en temps réel en fonction des évènements des applications auquel elles sont rattachées.

Les widget d’Android ont théoriquement tout pour faire la même chose, mais dans les faits, entre la lourdeur de l’affichage et le manque de possibilités techniques, bien peu offrent une telle interactivité. Vu que Ice Cream Sandwich doit apporter l’accélération matérielle à son bureau, il deviendrait possible de rendre tout ça bien plus sexy et intéressant ! Comment comprendre par exemple que le bureau par défaut d’Android ne permette pas aux widget d’afficher une zone avec un défilement ? Toutes les « home » alternatives, que ce soit celles des constructeurs comme Sense de HTC ou encore celles du market comme ADW Launcher, proposent une solution pour le faire, mais rien d’officiel et natif. Dès lors peu de widget en tirent parti.

Les widget on aussi un gros défaut historique, leur taille est celle prévue par le développeur, et puis c’est tout. Je sais qu’HoneyComb 3.2 a apporté la possibilité de changer la taille des widget, j’espère que la chose sera également de la partie sur Ice Cream Sandwich, avec pourquoi pas un rendu différent selon la taille configurée par l’utilisateur ?

3) Le lock screen

Historiquement le lock screen de l’iPhone était le plus basique qui soit, une image, une barre de déverrouillage. Mais dans iOS 5, Apple a dépoussiéré tout ça, en apportant les dernières notifications sur cet écran. Si l’idée existe depuis très longtemps sur Android grâce à des applications tierces, le fait que tout soit intégré de base à l’OS est tout de même bien plus cohérent et fiable. Et surtout cela permettrait à tout le monde d’en profiter sans avoir à chercher comment faire.

De même, bien des lock screen alternatifs d’Android proposent la possibilité de lancer directement telle ou telle fonction depuis cet écran, comme le fait HTC avec Sense 3. Ainsi, si vous voulez juste écrire un SMS ou prendre une photo, plus besoin de chercher ou est cette fonction une fois l’appareil déverrouillage. Vous y accédez en un glissement de doigt. Simple et efficace !

4) Le bureau

Comme tout le reste, le bureau d’Android de base est sympathique mais un peu limité. Impossible de mettre plus de 5 écrans, impossible de les agencer comme on le veut. Toutes les solutions alternatives vont bien plus loin et il serait bon que le bureau Android de base se mette au goût du jour.

Les raccourcis en bas de l’écran sont eux aussi très perfectibles. De base on est limité aux trois liens imposés par Google, le téléphone, les applications et le navigateur internet. On devrait pouvoir choisir quel élément on préfère avoir sous la main et dans quel ordre. Après tout, même l’interface bien plus statiques d’iOS propose ça depuis sa première version !

La disposition des éléments du bureau pose elle aussi problème. Impossible de déplacer une icone ou un widget si l’emplacement d’arrivé n’est pas vide ! A ce petit jeu là, là encore iOS est largement plus pratique à manipuler. J’oserais même dire que cette gestion sur Android est parfaitement rétrograde !

Autre élément à revoir sur le bureau, la gestion des dossiers. Si elle est pratique pour organiser ses applications, la gestion en elle même des dossiers est encore plus statique que celle du bureau ! Impossible de déplacer les icônes au sein d’un dossier. Impossible d’avoir un défilement vertical dans un dossier. Je n’évoque même pas des fonctions avancées de gestion des dossiers (fusion, nommage automatique en fonction des applications qu’il contient et j’en passe…). Si à l’origine Android avait un large potentiel sur cette fonction, iOS à bien évolué depuis et sa gestion des dossiers, si elle n’est pas parfaite, la supplante largement.

Dernier point à ajouter, une gestion du « zoom » sur le bureau. Si tous proposent une fonction de miniatures (même le bureau natif d’Android, si si ! Gardez appuyé le doigt sur un des deux icônes de position autour des raccourcis du bas), aucun n’offrent une fonction de zoom. A quoi bon me direz-vous ? Hé bien si on implémente des widget plus intelligents comme je le suggère plus haut, à la manière des tuiles de Windows Phone 7, on peut imaginer pouvoir zoomer sur l’information désirée et en profiter pleinement directement depuis le bureau, sans même lancer l’application ! Une dynamisation totale de l’interface qui serait alors extrêmement pratique.

5) Le multitâche

Là je vois déjà certains bondir, tellement le fonctionnement multitâche d’Android est évolué face à la concurrence sur le plan technique. Mais il faut avouer que sur le plan esthétique, on a vu plus évident et pratique ! WebOS et QNX (du Playbook de RIM) offrent une gestion bien plus visuelle et intuitive. Je sais que Honeycomb apporte de nouveaux éléments à ce sujet là avec une miniature de l’application, mais c’est encore insuffisant. Il faudrait par exemple avoir la possibilité de fermer ou de volontairement mettre en « pause » une application quand bon nous semble. Car même si dans l’immense majorité du temps Android n’a plus besoin d’un « task killer », il peut encore arriver que certaines choses se bloquent un peu. A l’heure ou l’OS va passer au « full tactile » sans boutons physiques, il est nécessaire de ne plus être bloqué à aucun moment qu’il soit par une application !

De même, il serait sympathique d’avoir une meilleure fonction de passage d’une application à l’autre. De la même manière que sur le PlayBook de RIM ou sur l’iPad avec les gestes multitouch, passer d’une application à l’autre d’un simple geste est vraiment très pratique et serait une fonction agréablement appréciée.

6) Le bouton retour

Autre grande force d’Android, le bouton retour avec sa gestion du contexte est excellent. Il va bien au delà de tout ce que propose les autres OS équivalents, Windows Phone 7 compris. Cependant il possède un petit manque qui serait bien pratique : un historique. Je m’explique ! Android possède dans sa mémoire l’historique de votre navigation, c’est cet historique qui permet de revenir aux écrans précédents. Mais à aucun moment l’utilisateur n’a la main sur cet historique. Impossible par exemple de revenir directement 3 ou 4 étapes en arrière. Chose pourtant naturelle sur n’importe quel navigateur internet aujourd’hui, soit par le bouton droit sur le bouton « retour », soit via un menu déroulant à droite de ce dernier. Une fonction similaire pourrait être bien pratique, avec par exemple un appui long sur le bouton retour.

7) Le navigateur internet

Notre cher navigateur Android est certes très puissant, mais sa gestion des onglets est une véritable catastrophe ! Bon, il faut dire qu’à ce petit jeu celui d’iOS est tout aussi mauvais (voire pire avec les rechargements intempestifs des onglets), mais tout de même, ça n’excuse pas le fait de faire aussi mauvais. Les navigateurs alternatifs comme Dolphin, Firefox ou Opera Mobile ont prouvé qu’il existait bien des solutions élégantes pour gérer ça, même sur un écran de taille réduite.

Cependant avec la potentielle intégration de Chrome à Android, j’ose espérer du mieux à ce niveau là.

Dans le même ordre d’idée, je reste stupéfait du fait que les favoris de Chrome, synchronisés sur le compte Google, ne soient pas ceux du navigateur Android. Une excellente application permet d’avoir nos favoris sur notre téléphone (ChromeMarks), mais cela devrait être directement intégré de base à mon sens. Tout comme pour les onglets, j’ai un peu d’espoir avec la potentielle arrivée de Chrome.

8 ) Le market

La place de marché d’Android a bien évoluée. Et si il y a encore quelques mois j’exprimais mon ras le bol à ce sujet, l’interface du nouveau market est bien plus séduisante, il reste des manques cruels. Ainsi, je ne comprends toujours pas qu’aucune possibilité de tri des éléments affichés ne soit proposée ! Pour un spécialiste de la recherche comme Google c’est tout simplement honteux ! Pire, le nouveau market limite la longueur des listes d’applications retournées par une recherche à 20 résultats, sans aucun moyen de forcer le chargement de la suite de la liste ! L’ancien market le faisait très bien, je ne comprends pas ce qui dérange à ce point de vue. De même, aucune possibilité de filtrage n’est offerte, tant par catégorie, date, développeur ou autres éléments… Il faut jouer des mots clefs abscons tel que « pub: » pour obtenir ces résultats. Personne ne connais ces mots clefs et dès lors, personne ne les utilises.

9) Gestion de la batterie

Le widget de contrôle de l’alimentation fourni depuis longtemps une solution élégante pour activer ou désactiver rapidement les principaux éléments de l’OS. Cependant du mieux peut être fait. Que ce soit via un ou plusieurs autres widget similaires mais offrant d’autres possibilités comme le passage au mode avion, l’activation ou non du « data » (3G), le blocage ou non de la rotation de l’écran et bien d’autres encore. Là encore des solutions alternatives existent. Soit des widget disponibles sur le market, soit encore une intégration plus poussée de ces éléments dans le menu des notifications comme le font HTC et Samsung. Mais une solution intégrée nativement serait là encore préférable, surtout si elle est personnalisable en fonction de ses besoins.

Autre élément qui serait bon à intégrer, la gestion de ces différents services via des profils personnalisés qui pourraient s’activer en fonction de l’heure, de l’emplacement ou à la demande. Exemple simple, quand je suis chez moi j’active le Wifi, cependant je n’ai nullement besoin de ce service dans le métro. Il serait donc économe en batterie de désactiver automatiquement le wifi lorsque je m’éloigne d’une position par exemple. C’est plus ou moins ce que proposent différents logiciels comme Locale, mais là aussi, une intégration plus poussée au sein de l’OS serait appréciable.

Plus poussé encore, une gestion automatique de la fréquence du processeur. Qui a besoin de la puissance d’un dual code à 1,5 gHz quand il dort ? Des applications permettant d’ajuster la fréquence du processeur en fonction du besoin existent mais nécessitent d’avoir rooté son téléphone. Sans demander un paramétrage très poussé, on pourrait aisément gagner énormément en batterie si un tel procédé était implémenté directement au coeur d’Android.

10) La mémoire de stockage des applications

C’est sûr, entre l’ajout du App2SD et l’évolution en capacité des appareils, ce point est moins critique de jour en jour et sera certainement oublié d’ici quelques années. Cependant, les anciens Android n’ont pas été généralement très bien lotis en capacité mémoire pour le stockage des applications sur l’appareil. Avant les modèles comme le Samsung Galaxy S, il n’était pas rare d’avoir moins d’un giga, parfois beaucoup moins, pour stocker ces applications. Résultat des courses, entre le nombre d’applications qui explose et la taille de celles-ci qui croit, il n’est pas rare que les utilisateurs se retrouvent avec une mémoire quasi pleine rendant impossible toute installation nouvelle ou toute synchronisation de données ! Mon Nexus One oscille ainsi entre 20 et 30 Mo de mémoire libre. Seule solution de secours, vider les caches applicatifs ou pire, désinstaller certaines applications. J’ai pour ma part du renoncer à Facebook et Google+ sur mon appareil pour cette même raison.

Comme je le disais, les appareils récents et à venir ne sont pas réellement impactés par ce souci, mais le parc installé d’appareils y faisant face est trop important pour être ignoré.

Toutes les applications devraient, par exemple, pouvoir être déplacées sur la carte SD. Même celles qui utilisent des widget.

11) Sécurité

Si Google est un spécialiste du Cloud, il manque encore une véritable solution de sauvegarde de son appareil Android sur celui-ci. Même Apple va proposer ce système avec son iOS 5 et iCloud, il devient nécessaire à mon sens d’apporter une solution de synchronisation des applications ET données vers le Cloud. J’utilise pour ma part une solution de backup sur carte SD afin de pouvoir palier à un éventuel souci (MyBackup Pro), mais cela ne me met nullement à l’abris d’un vol par exemple. Une sauvegarde, sécurisée et cryptée évidement, paramétrable et désactivable également, serait une véritable solution appréciée de tous.

Dans le même ordre d’idée, la localisation et le blocage à distance d’un appareil volé devrait être intégrée, comme elle l’est côté Apple avec Find My Phone ou son équivalent chez HTC.

12) Comptes utilisateurs

Si un téléphone est généralement très personnel, ce n’est pas vraiment le cas d’une tablette. Et que ce soit sur Android ou ailleurs, aucun OS mobile ne propose une véritable gestion des utilisateurs avec paramétrage et applications comme le font les OS « classiques » que sont Windows et Mac OS X. A mon sens cela reste un manque évident qui apporterait là aussi des usages nouveaux. Plus de craintes de laisser la tablette entre les mains du petit dernier de la famille, à partir du moment où sur son compte il n’a accès qu’aux applications qu’on lui a préalablement installées.

Dans le même ordre d’idée, un contrôle parental manque réellement, pour les mêmes raisons. A quoi bon vanter les mérites d’internet si on ne peut pas décemment laisser les enfants le découvrir sans risquer de tomber sur des contenus plus ou moins douteux ? Je reste encore surpris que ni Apple ni Google n’ait implémenté ce système à leurs OS, alors que pourtant tout deux possèdent une excellente solution adaptée, le contrôle parental d’OS X ou le « safe search » de Google.

Voilà, évidement je ne m’attends pas à tout retrouver dans Ice Cream Sandwich, mais j’ai au moins exprimé mes souhaits et idées pour aller dans le sens d’un meilleur OS, plus performant, agréable et sûr. Réponse à mes questions le 11 octobre prochain, en attendant, n’hésitez pas à réagir et à relayer ces idées… Qui sait, peut être qu’on m’entendra chez Google ? ;)

About Bruce